Une bikeuse débutante nous livre sa vision de la moto

Aujourd’hui, découvrez une jeune bikeuse qui partage sa vision de la moto, les raisons qui la motivent à passer le permis et ce que ça lui apporte dans la vie !

A la fin de cette interview passionnante avec Pauline, vous ressortirez avec une vision inspirante de la moto.

Âgée de 21 ans, Pauline est une femme qui s’apprête à passer le permis moto. Cette bikeuse débutante nous explique alors ce qui l’a fait franchir le pas.

Qu’est-ce qui t’as donné l’envie de commencer la moto ?

L’envie de faire de la moto existe chez moi depuis des années. Ce qui m’a vraiment donné envie, c’est lorsque j’ai commencé à rouler sur de très courtes distances pour voir ce que ça fait. Je crois que c’était un de mes amis qui m’avait expliqué comment démarrer et accélérer. Ce qui m’a plu, c’est l’adrénaline et l’excitation que tu ressens avec la vitesse.

La moto demande beaucoup de concentration, ce qui t’évite de penser aux choses négatives de ton quotidien et puis, c’est un vrai moyen d’évasion. Quand je me retrouve seule sur la moto, je me sens libre.

As-tu des proches qui font de la moto ?

Oui et justement, c’est ce qui a fait naître cette envie de commencer la moto. Depuis mon enfance, je vois de la famille et des amis se déplacer à deux-roues.

Quelle est ta plus grande peur à moto ?

Personnellement, la moto ne me fait pas vraiment peur, mais comme tout le monde, ma hantise est de me faire percuter. Je sais que je suis suffisamment responsable pour adopter une conduite prudente, mais qu’en est-il des autres usagers ?

Ta meilleure anecdote au sujet de la moto ?

Un jour, j’ai fait une course avec un ami (on avait chacun une 50cc, donc personne n’était avantagé). Résultat : Je suis la vainqueur de la petite course improvisée. Je me rappelle encore de la tête qu’il avait à la fin. Une femme qui bat un homme à moto, voilà qui devrait casser les clicher qu’on a sur les motardes !

rouler-moto-hiver

Où iras-tu dès que tu recevras ton permis ? Pourquoi ?

Je n’ai pas d’endroit précis en tête, mais je sais que je vais rouler longtemps, sans savoir où je vais. Comme ça, je dirai que ce sont les cols, les longues routes en forêt et les routes de campagne qui m’attirent le plus.

Tu te vois rouler à moto jusqu’à quel âge ? Pourquoi ?

Toute ma vie ahah ! Plus sérieusement, j’ai du mal à l’estimer. J’imagine qu’autour de mes 40 ans, la moto me fera toujours autant vibrer, mais j’aurai certainement des enfants et moins de temps qu’actuellement pour rouler. Mon opinion à ce sujet va probablement changer. Peut-être qu’à 40 ans, je serai devenu une trouillarde, qui sait !

Selon toi, qu’est-ce que la moto va t’apporter ?

Globalement je pense que ça va m’apporter de la confiance en moi. Passer le permis, partir seule et profiter de la vitesse sont des choses qui me prouvent que je suis capable !

Et bien sûr, il y a tous les avantages pour s’évader, partir sans se poser de questions et juste rouler.

Quels sont les équipements moto indispensables qui te font rêver aujourd’hui ?

Oulah, il y en a pleins ! Mon coup de cœur va pour le Blouson Tequilla de la marque Macna. Il irait parfaitement avec mes chaussures Venice Glam et mes gants Nizo de chez Ixon. 

Pour un casque qui entre dans mon budget, ce serait sans hésiter le DLX Qualifier de Bell. Cette marque correspond à ce que je recherche : qualité, finitions impeccables et design à la pointe !

J’attends le jour où j’aurai plus de budget pour m’acheter des accessoires, comme un intercom pour parler avec mes amies, un pantalon imperméable et une fixation pour téléphone sur le guidon (Quadlock).

-10%

Un conseil aux filles de ton âge qui n’osent pas se lancer ?

J’ai eu cette conversation de nombreuses fois avec mes amies ! Souvent, je leur dit que le problème vient de leur façon dont elles réfléchissent à la moto. 

Elles me parlent de leurs peurs et de toutes les questions qu’elles se posent. A cela, je leur réponds qu’il vaut mieux se concentrer sur son envie et sur le moment présent.

Les questions et les doutes ne font que court-circuiter votre motivation

Pour conclure cette interview, retenez bien que vos envies vous appartiennent et que les peurs ne sont que le produit de votre imagination. 

Et vous ? Vous vous rappelez de vos débuts à moto ? Peut-être que vous êtes dans la même situation que Pauline et que l’examen du permis approche ? Faites nous connaître votre façon de voir la moto et où vous en êtes. Nous serons super heureuses de vous lire !

Ceci étant dit, restez prudente afin de faire durer le plaisir !