fbpx

Comment s’équiper pour rouler à moto quand il pleut ?

pluie-moto

Même la bikeuse qui ne roule qu’à la belle saison sera à un moment ou à un autre confronté à des averses ou une pluie continue.

Celui ou celle qui roule toute l’année est forcément exposé en permanence à tous genres de phénomènes climatiques. Deux options principales existent : soit un équipement spécial pour la pluie ou un survêtement étanche. Elles ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients et dépendent grandement de l’usage qui va en être fait.

Une protection de pluie ponctuelle

Ceux ou celles qui ne roulent à moto qu’en été ou qui habitent une région peu pluvieuse, ne sont pas égaux avec les autres. Eh oui, ils n’ont évidemment pas l’utilité de s’équiper aussi efficacement contre la pluie que les motards qui se servent de leur engin toute l’année ou dans des contrées très humides.

La bikeuse peu souvent exposée à la pluie peut opter pour un survêtement étanche.  Peu encombrant, qu’il suffit d’enfiler par-dessus ses vêtements quand le ciel se gâte. Un ensemble veste et pantalon a l’avantage d’être polyvalent. Non seulement il est facile à enfiler et on n’est pas obligé de porter les deux pièces en même temps pour éviter de transpirer exagérément quand il ne s’agit que d’averses d’été.

Le survêtement en nylon est souvent choisi. Non seulement il est parfaitement étanche, mais il se range facilement même dans un petit top case. Il faut néanmoins veiller à bien le sécher après usage parce qu’il a tendance de s’user facilement.

Une protection de pluie pour la bikeuse de l’extrême

La bikeuse qui conduit sa moto en toutes saisons a tout intérêt à bien choisir ses équipements.

La combinaison de pluie est plus étanche qu’un ensemble veste et pantalon. Elle couvre en effet tout le corps d’un seul tenant, et évite les fuites. Le principale problème est qu’il faut se changer en cours de route. De plus, son enfilage est un peu laborieux, surtout si on a attendu que la pluie se soit mise à tomber.

Les meilleurs vêtements de pluie sont certainement ceux qui associent différentes matières plastiques et synthétiques comme certains polymères. Ils assurent en même temps étanchéité mais aussi une bonne ventilation de l’intérieur vers l’extérieur.

Les coutures sont particulièrement à vérifier quand on sait que les fuites se font principalement aux jonctions des pièces. Pour une protection efficace contre l’humidité, seules des coutures thermosoudées sont fiables.

En dehors des vêtements à proprement parler, le motard prévoyant aura intérêt à s’occuper également de la protection de ses mains et de ses pieds et des parties exposées aux infiltrations : sous-gants, sur-bottes, lentille Pinlock dans le casque pour éliminer la buée, haut col de veste ou de combinaison, soufflets aux bras et aux jambes pour faciliter l’enfilage sont autant de détails qui amènent un degré de confort efficace pour rouler à moto sous la pluie.