fbpx

Bien choisir ses vêtements de pluie moto femme

pluie-moto

Bien sûr avec un vêtement de pluie à moto, on ne ressemble à rien. Le look en prend un sacré coup, c’est clair. Mais quand on est trempé jusqu’à l’os, on ne ressemble plus à grand-chose non plus. Et de surcroît, la balade est gâchée.

Alors à moins de ne sortir sa bécane qu’à la belle saison et les jours où il ne pleut pas, mieux vaut toujours avoir à disposition un vêtement étanche.

Trouver des vêtements étanches

Il y a deux écoles chez les motards : ceux qui préfèrent les sur-couches pour blouson et pantalon et ceux qui n’hésitent pas à se transformer en silhouette informe avec comme contre partie le confort et l’étanchéité totale. Et tant pis pour le look si étudié des motardes.

La sur-veste de pluie a l’inconvénient de donner une forte prise au vent. Elle est en général bien étanche mais la transpiration a du mal à s’évacuer.

La combinaison intégrale est d’une très bonne efficacité à condition qu’elle respecte certains paramètres. Elle doit avant tout être facile à enfiler et à enlever. Il n’y a rien de plus désagréable que de se livrer à des contorsions pour s’équiper sous la pluie. Si elle s’ouvre du haut jusqu’au bas par un zip c’est top.

Il ne suffit pas non plus d’être couvert de la tête aux pieds pour être au sec. Parce que l’eau a tendance à s’infiltrer sournoisement le long des coutures. Il est donc plus qu’intéressant de choisir une combinaison de pluie comportant des doubles coutures thermocollées. Tant qu’à adopter un look informe, autant qu’il serve à quelque chose d’efficace. Particulièrement les femmes très attachées à leur allure à moto doivent se dire que le look d’une motarde dégoulinante n’est pas terrible non plus.

Les accessoires moto indispensables sous la pluie

Par temps de pluie, les pieds et les mains sont très exposés. Quand les doigts sont engourdis par l’humidité ou qu’on ne sent plus les pieds parce qu’ils sont mouillés et refroidis, c’est très désagréable de continuer à rouler à moto.  Mais l’insécurité grandit à chaque kilomètre parcouru.

Les motards ont souvent la mauvaise habitude de négliger ces éléments, alors qu’il en va de leur confort et surtout de leur sécurité. Il ne sert à rien de se couvrir le corps et d’avoir les extrémités impactées. Il existe pourtant des solutions très simples comme les sur-bottes et les sur-gants. Les sur-bottes sont disponibles avec une semelle complète, une demi-semelle ou sans semelle du tout. Pour bien choisir, tout dépend de la qualité de la botte, si elle possède une membrane en Gore-Tex ou non.

Il y a aussi un argument non négligeable pour utiliser des sur-bottes ou des sur-gants qui est celui d’éviter de tacher le cuir ou de le rendre cassant et rêche quand il est exposé à la pluie.

Quoi qu’il en soit, chaque motarde ou motard, doit s’équiper au moins d’une tenue de pluie. On ne la sort pas souvent c’est vrai. Mais quand il pleut, on s’équipe les amis !