Comment choisir sa balade du dimanche à moto ? 

road-trip-moto

Une balade à moto c’est énormément de plaisir. Mais c’est aussi une certaine fatigue qui n’est pas ressentie de la même façon par tous les motards.

Évidemment, la motarde ou le motard chevronné, saura mieux gérer la fatigue de la route. Tandis que le motard débutant sera fatigué plus rapidement.

Pour choisir une balade du dimanche qui reste agréable, il convient de bien l’organiser.

Quels paramètres pour bien organiser ma balade ?

La forme physique et l’âge sont bien sûr deux éléments principaux. Vient ensuite la moto en elle-même et sa puissance. Puis l’environnement dans lequel on se balade. On ne prévoit pas le même nombre de kilomètres en montagne, en plaine, sur route ou sur chemins de campagne.

La météo a également son mot à dire, elle est capable de tout gâcher. Quelles que soient ses aptitudes physiques, il est toujours conseillé de bien se reposer la veille d’une balade à moto pour en optimiser le plaisir. De plus, pensez à ne pas trop manger la veille. Ça aide à être en forme.

Pour l’itinéraire, tous les goûts sont dans la nature et on peut varier les plaisirs à l’infini en consacrant chaque dimanche à une balade différente. L’essentiel est de bien mettre en parallèle la distance et le temps selon les pauses que l’on prévoit de faire, pour déjeuner sur l’herbe ou pour goûter des spécialités régionales au restaurant.

C’est par l’expérience qu’on apprend à ajuster au mieux le nombre de kilomètres à parcourir avec le genre de terrain sur lequel on va rouler, la prise en compte de ses possibilités physiques et les conditions météorologiques du moment.

Nous on vous conseille de commencer par un sortie de 80km (40km aller et 40km retour), puis d’augmenter la dose selon votre envie et votre résistance.

Balade en groupe, seul ou en duo

Une balade à moto en groupe nécessite bien évidemment un peu plus de préparation qu’une sortie solo ou à deux.

Dans un groupe, il n’y a pas forcément que des motards chevronnés et les puissances des motos sont certainement différentes. Par conséquent, il faut établir un “road book” avant le départ qui sera distribué à tous les participants. Se réunir au préalable c’est dans ce cas le top afin de bien les préparer à la sortie.

Repérer à l’avance les points de ravitaillement d’essence quand les réservoirs ne sont pas identiques est essentiel. Si la balade est assez longue, il peut aussi être important de bien discuter avec les participants avant le départ pour déterminer si certains risquent d’être fatigués avant d’autres.

Seul ou à deux, le road book permet de profiter au mieux des lieux et des paysages remarquables où s’arrêter. Il sera aussi un allié précieux pour encore mieux prévoir la prochaine balade du dimanche si on l’annote avec chaque expérience.

Bref, faites-vous plaisir, mais allez-y progressivement. Vous verrez, ce n’est que du bonheur !