fbpx

Comment freiner en urgence à moto ?

freinage-moto

Freiner à moto est une manipulation délicate.

Freiner et bien freiner à moto sont deux choses très différentes. Pour freiner correctement en toute sécurité, le motard ou la motarde doit en faire un apprentissage particulier. Et cet apprentissage va au-delà de ce qu’on nous enseigne à la moto-école. Ça plus loin aussi que l’examen du plateau qui n’est qu’un aperçu de la réalité à moto.

Freiner : une opération délicate

Il faut d’abord comprendre que le freinage à moto est une opération délicate et encore plus problématique en cas d’urgence. La difficulté est de trouver très vite le bon compromis entre un freinage pas trop fort afin de ne pas bloquer la roue avant tout en freinant de manière suffisamment puissante pour éviter l’obstacle.

Quand on est conscient du risque de blocage de la roue avant si on freine trop fort, on a souvent tendance à sous exploiter le frein avant. Et pourtant, un bon freinage sera un freinage parfaitement dosé entre l’avant et l’arrière. Ceci vous permettra de maintenir la moto dans le bon axe, d’asseoir l’arrière et donc de ne pas chuter.

Pour être capable de freiner de façon efficace et sécurisée, le motard doit s’y préparer sérieusement. Tout d’abord il doit apprendre à ne pas se laisser gouverner par la surprise ou la peur quand il est en face d’un danger imminent.

Quelques gestes techniques peuvent aussi éviter les chutes. Quand la roue avant est bloquée mais droite, on peut la remettre en rotation en relâchant le frein et si elle est penchée et qu’on est à basse vitesse on peut éviter la chute en sortant le pied pour palier au déséquilibre en train de se produire.

Éviter de freiner en urgence

On ne vantera jamais assez l’anticipation en matière de conduite d’une moto. Il est évident que le motard qui a une parfaite conscience de son temps de perception et de réaction face à une situation imprévue, il sera un motard beaucoup plus enclin à anticiper chaque situation. Ce temps de réaction peut être augmenté par :

  • la consommation d’alcool ou de drogue,
  • ce qui peut distraire de la conduite : téléphone portable, radio ou passager, etc.

Ce sont des éléments que le motard maîtrise d’ailleurs parfaitement : ils sont liés à sa propre responsabilité.

On dit généralement que le meilleur moyen de réussir un freinage d’urgence c’est quand on n’a pas besoin de le faire.  Parce de fait, on a su réagir correctement à l’avance :

  • quand on adapte sa conduite aux circonstances extérieures,
  • qu’on laisse suffisamment d’espace avec le véhicule qui vous précède,
  • quand on circule sur une moto bien entretenue au niveau des plaquettes de frein ou des pneus correctement gonflés.

L’idéal est une moto équipée d’un système ABS quand on pense aux multiples obstacles à l’adhérence des pneus qu’une moto rencontre sur la route. Entre les pavés, les bandes de circulation glissantes, les graviers ou les feuilles mortes à l’automne, le motard est constamment obligé d’être vigilant pour n’avoir pas à freiner d’urgence.

Quels sont les apports de l’ABS ?

L’ABS est un système de freinage assisté qui est installé sur certaines moto. Attention, ce système ne nous dispense aucunement d’être vigilant. Cette technologie ne permet pas de réduire les distances de sécurité. Bien au contraire.

Le système d’ABS permet d’éviter le dérapage tout simplement. C’est-à-dire, que l’ABS empêche les roues de se bloquer en cas de freinage intense. En fait, la roue se bloque et se débloque de multiples fois (c’est géré par le système) et du coup, elle ne se bloque jamais complètement.

Mais toujours est-il que ça ne permet pas de freiner plus tard : les distances de freinage restent identiques. Les assurances mettent d’ailleurs régulièrement les motards en garde concernant l’ABS.

Blouson Moto Femme Cuir Vintage (38)
  • cuir souple 1.3 mm d'épaisseur, look vintage
  • doublure amovible, 4 poches extérieure zippées et 2 intérieures
  • protections amovibles, dans le dos les épaules et les coudes