fbpx

Comment rouler à moto sur une route mouillée ?

route-mouille-moto

Rouler à moto sur une route mouillée demande la plus grande prudence. C’est une pratique qui s’acquiert avec de l’expérience. Mais surtout, un équipement et des pneus en bon état.

Prévoir une tenue adaptée

Quand on parle de rouler à moto sur une route mouillée, il faut faire la différence entre :

  • trajet court ou long,
  • pluie passagère d’été ou pluie continue d’hiver,
  • motard ou motarde occasionnelle ou expérimentée.

Dans tous les cas, un motard bien équipé est plus efficace et plus sécurisé. Pourquoi ? Parce qu’il n’ajoute pas de la gêne en provenance de ses vêtements à celle de la route qui devient vite glissante quand il pleut.

Les Bikeuses qui ont éprouvé les délices de la pluie froide, qui pénètre par chaque petite ouverture de la tenue, ont compris qu’il est toujours bon, d’avoir dans son top case au moins un survêtement de pluie de rechange. Vous devrez prévoir un vêtement type combinaison intégrale ou veste et pantalon.

Ces équipements basiques sont le plus souvent en PVC et s’ils protègent bien des intempéries ponctuelles, on ne peut pas les recommander aux motards habituels ou qui font de grandes distances. Ils ne laissent en effet pas passer l’air et se transforment vite en étuves, surtout en été. Les motards chevronnés ont tout intérêt à se procurer des tenues de pluie plus élaborées qui sont souvent à base de tissu Gore-Tex. Ils protègent à la fois de l’humidité et du froid, et permettent en même temps une bonne ventilation.

Pour qu’une tenue de pluie soit efficace, elle doit être complète tant au niveau des gants que des bottes. Il ne servirait pas à grand d’avoir le dos au sec et les pieds et les mains mouillés.
Il est aussi utile de veiller à un dispositif étanche et anti-dérapage pour des bottes qui risquent de glisser sur les pédales.

La sécurité sur route mouillée

Rouler à moto sur une route mouillée demande beaucoup d’anticipation de la part du pilote. Particulièrement des pneus qui doivent être en bon état.

Les spécialistes conseillent de doubler les distances de sécurité par temps de pluie. Eh oui, la moto subit un manque d’adhérence à la route et donc les distance de freinage augmentent. Dès qu’un véhicule freine devant lui, le motard ne doit pas attendre pour freiner à son tour par mesure de précaution. Sans oublier de toujours vérifier les rétroviseurs, quand il sait que la distance de freinage est rallongée sur route mouillée.

L’état des pneus revêt une importance primordiale lorsqu’on se trouve en plein dans les intempéries. Quand on sait qu’un pneu usé n’évacue pas correctement l’eau, le risque d’aquaplaning augmente. Pensez donc à toujours bien contrôler l’usure de vos pneus.

La vision dégagée est cruciale sur route mouillée et une visière de casque équipée d’un système anti-buée fortement recommandée.

Quand on circule sur des voies mouillées, il faut éviter les bandes blanches. En effet, elles deviennent particulièrement glissantes quand elles sont mouillées. Il faudra aussi adopter une conduite souple sans à-coups brutaux qui risquent de nous déstabiliser plus rapidement.

Bref, soyez très prudents sur route mouillée et anticipez au maximum.