\n\n\n

Femme : réussir son examen circulation du permis moto

motorcycle-harley

Même si la conduite sur parcours lent est en général l’épreuve la plus redoutée des candidates au permis moto, l’examen circulation du permis moto est primordial pour la réussite du permis moto en tant que femme.

Avec ces quelques conseils, vous devriez être prête à vous lancer.

Bien s’installer sur la moto avant de rouler

Avant même de démarrer votre moto, l’examen commencera dès lors que vous vous installerez sur votre engin.

Tout devra être aux normes : votre tenue, votre position sur la moto, votre casque, vos chaussures, bref, tout votre équipement en plus du matériel présent sur votre moto.

Les oreillettes qui serviront de moyen de communication avec l’examinateur lorsque vous roulerez devront être positionnées correctement sous le casque pour qu’elles ne vous occasionnent aucune douleur à l’oreille ou à la tête.

De même, vous n’aurez aucune d’excuse en cas de non compréhension des consignes données dans l’oreillette, c’est à vous de vous assurer de la qualité du son avant de démarrer.

Donc pas de précipitation. Après avoir correctement fermé votre casque et enfilé vos gants, vérifiez si tous vos feux fonctionnent. En effet, si vos clignotant ne s’allument pas et que vous avez pris la route, vous aurez beau expliquer que vous les avez mis, vous serez en tord. Il en va de même pour le feu stop.

Maîtriser son allure sur la route

Ce n’est pas parce que la vitesse est limitée à 50 km/h en agglomération que vous devez toujours rouler à 50 : prenez conscience de ce qui se passe autour de vous et modérez votre allure près des lieux publics souvent fréquentés comme les écoles, les marchés, les restaurants… : vous devez toujours pouvoir freiner en cas de besoin.

Si par contre vous vous retrouvez derrière une voiture qui roule à 90km/h sur une route limitée à 110, n’hésitez pas à doubler en effectuant bien la manœuvre (rétros, clignotants, distance de sécurité, etc).

L’essentiel est de maîtriser votre moto, d’avoir une conduite dynamique à moto et d’effectuer vos manœuvres en toute sécurité.

Surveiller ses arrières

Étant donné que votre tête et vos yeux sont cachés sous votre casque, l’examinateur ne peut pas vérifier que vous ayez bien jeté un coup d’œil à vos rétroviseurs avant d’effectuer quoi que ce soit. Il est donc très important de pencher physiquement la tête vers l’un et l’autre des rétros et de vérifier vos angles morts en tournant la tête

En dehors de ces quelques conseils, il est bien sûr évident de connaître par cœur le code de la route pour ne pas faire d’erreurs du type : priorités à droite, sens de circulation, lieu de stationnement, etc. 

Dans tous les cas, montrez que vous savez faire et que vous maîtrisez votre moto. Pour le reste, on a l’habitude chez Les Bikeuses de recommander de prendre un petit sucre avant l’examen : ça aide un peu à rester concentré.

Courage à vous les bikeuses !