Gérer son stress à l’examen du permis moto

astor-motorcycle

Passer le permis moto, tout comme le permis auto, peut être une grande source de stress.

Voici quelques conseils pour vous préparer et vous détendre avant et pendant le jour J.

Révisez vos fiches théoriques bien avant l’examen

Tout d’abord, savoir que vous maîtrisez vos fiches est primordial pour vous sentir à l’aise face à l’examinateur. Vous savez que quoi qu’il vous demande, vous aurez une réponse ou du moins, vous vous y connaîtrez assez pour bien argumenter vos propos. Mais surtout, le fait de savoir qu’on maîtrise la partie théorique, ça rassure et ça donne confiance en soi !

Envie de gagner du temps ?

Téléchargez gratuitement la check-list récapitulative pour réussir votre permis moto : (cliquez ci-dessous)

Bien connaître ses fondamentaux en conduite

En conduite, si vous connaissez bien vos fondamentaux, vous ne devriez pas rencontrer de problème. Vous devez savoir embrayer, freiner, regarder (eh oui, comme on vous le répète si souvent, le regard est TRES important à moto) et surtout, tâchez de connaître par cœur le parcours lent (à l’envers et à l’endroit) pour ne pas vous tromper.

En effet, rouler à moto est déjà assez compliqué pour encore se demander où et comment passer, et faire les deux à la fois est voué à l’échec. 

Arrivez à moto le jour J

Si vous avez déjà votre permis voiture, arrivez sur le lieu de l’examen du permis moto, si vous le pouvez, avec une moto dont la puissance n’excède pas 20,4 cv (permise avec un permis B1), ou encore mieux, une 125 cm3 si vous avez votre permis depuis assez longtemps et que vous avez effectué votre suivi de formation. Cela prouvera implicitement à l’examinateur que vous avez déjà l’habitude de rouler et surtout, cela vous mettra à l’aise et en confiance le jour J.

Vous positionner correctement sur la moto

Avoir une bonne position sur votre moto vous retire déjà 80% de stress : quand vous savez que vous êtes bien assis, vous prenez confiance en vous et vous êtes prêt à démarrer. Pour rappel, la partie large de votre pied doit reposer sur le repose-pied ; vos jambes et vos cuisses doivent être collées au réservoir pour faire « corps » avec la moto ; votre dos doit être légèrement courbé vers l’avant ; vos bras doivent être fléchis en marche normale et tendus à l’arrêt et vos poignets doivent être positionnés dans l’alignement de vos avant-bras. 

Enfin, essayez d’avoir toujours un regard au loin pour anticiper votre conduite et faites abstraction des personnes qui sont autour de vous : ne restez concentré QUE sur votre moto !