Inscrivez-vous à la passerelle pour obtenir votre permis A

roadster-triumph-trident

Saviez-vous que vous roulez avec une limite imposée sur votre moto ? D’ailleurs, saviez-vous qu’une passerelle existe pour retirer cette limite ?

Peut-être sans le savoir, votre moto est bridée puisque vous “débutez” la moto. 

Pour être précis, votre permis de moto A2 ne vous autorise pas à entrer dans le monde merveilleux des 125cc.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Très simplement : moins de sensations, moins de vitesse, moins d’accélérations.

Cette mesure est en vigueur pour laisser le temps aux nouveaux motards et motardes de se familiariser avec leur engin.

Cette passerelle ne vous dit rien ?

Beaucoup de femmes ne connaissent pas cette formation et passent à côté des sensations accrues.

D’ailleurs, peut-être que vous fêtez bientôt vos deux ans de permis moto. Et si tel est le cas, bonne nouvelle : vous pourrez bientôt vous inscrire à la formation passerelle pour obtenir votre permis A.

Mais pas d’inquiétude : vous ne passez plus d’examen !

Tout ce que vous avez à faire, c’est de payer et d’assister à une journée de formation.

Fini le bridage : vous entrez enfin dans le monde (presque mystique) des cylindres, des moteurs qui explosent et de l’adrénaline qui coule à flot dans les veines.

Mais avant ce bonheur à l’état pur, vous devez passer par une dernière étape. Rassurez-vous, celle-ci n’a rien d’impressionnant ou de contraignant.

Il s’agit d’une formation de 7 heures qui se découpe en trois modules : un théorique et deux pratiques. Elle n’est accessible qu’après les 2 ans de l’obtention de votre permis A2. 

A l’issue des trois modules, vous serez en mesure de débrider ou d’opter pour une nouvelle moto.

 

Un module théorique : prévention, sécurité et équipements

Celui-ci aborde le thème des réflexes, de l’effet des psychoactifs sur la conduite, des accidents…

Vous apprendrez les contextes dans lesquels les accidents surviennent le plus, comment éviter ces situations et quelle conduite adopter pour rester en sécurité.

Cette partie de la formation est menée sous forme de présentation mais aussi comme une table ronde, dans laquelle les participants s’expriment sur leurs expériences propres.

De plus, un point au sujet des équipements homologués est abordé. On distingue les équipements indispensables et les caractéristiques qu’ils possèdent pour assurer la sécurité des motards.

Vous verrez les conséquences que peut avoir l’absence d’équipement lors de votre conduite et en cas d’accident.

Pour récapituler : vous serez conscient des risques lors de la conduite. Pour prévenir ces risques, le module suivant vous forme sur les gestes à adopter et les habitudes à prendre pour profiter de votre nouvelle bécane débridée !

 

Un module pratique hors circulation

Le module permet d’aborder le thème du freinage, du virage, de la posture… 

Tout ce à quoi vous devez vous ré-adapter. La nouvelle puissance est synonyme de nouvelles responsabilités et de nouveaux réflexes à avoir.

Maintenant, place au concret : vous montez sur une moto puissante, réactive, qui en a dans le ventre. L’appréhension de ce nouveau véhicule nécessite des explications sur les gestes et la posture à adopter pour dompter la bête.

Ensuite, un parcours et des exercices sont nécessaires pour exercer votre technique et vous sentir à l’aise avec toute cette puissance sous le capot.

 

Un module pratique en circulation

Pour terminer cette formation, une mise en situation réelle vient boucler la boucle et consolider vos apprentissages de la journée. Vous prenez alors les commandes de la bécane et roulez au milieu de la circulation, accompagné du véhicule suiveur dans lequel le formateur observe votre comportement.

Après 30 minutes de conduite, le formateur recueille vos impressions et vous fait part de ses retours. 

Vous possédez maintenant l’attestation de formation. A vous la vitesse (mais toujours avec prudence), à vous l’adrénaline (mais toujours en pleine lucidité et possession de vos moyens) et enfin le bruit du moteur (toujours dans le respect du voisinage). 

Nous vous souhaitons bonne route et espérons que cet article vous motivera à passer cette passerelle !

Dites-nous en commentaire si vous pensez vous y inscrire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

>