\n\n\n

Quand faire des pauses lors de ma balade à moto ?

pause-balade-moto

Une bonne balade à moto est celle d’où l’on revient en forme après avoir pris du plaisir.

Pour quelle soit toujours agréable, il faut faire des pauses. Alors pensez-y lors de vos sorties et ne négligez pas cet aspect.

Durée, expérience et effort physique

Si la sortie à moto est plus ou moins longue, l’effort physique sera d’autant plus intense.

L’expérience du motard est un facteur très important pour estimer la fatigue générée par les heures de conduite. Le motard débutant, a besoin d’une concentration très importante pour le maniement de sa moto. On fatigue bien plus vite qu’un motard chevronné. Il est donc vivement conseillé au motard débutant, de s’arrêter souvent.

Les spécialistes tablent sur au minimum vingt minutes de pause toutes les deux heures. Beaucoup de motards sont attachés à la notion de moyenne et perçoivent les pauses comme une perte de temps.

Si rouler est grisant pour les amateurs, il est parfois dommage de passer à côté de quelques belles photos à faire quand on passe par des lieux exceptionnels ou d’arriver à la fin de la balade avec des courbatures ou des crampes. Alors saisissez l’occasion de revenir avec des souvenirs, et profitez des pauses pour faire quelques photos par exemple. 

Le motard débutant est plus exposé à la fatigue. Donc si vous débutez, gardez à l’esprit qu’il vaut mieux augmenter vos heures de conduite d’affilée au fur et à mesure de l’augmentation de votre expérience. Sinon, vous allez commencez à vous crisper au bout d’un moment, à mal calculer vos trajectoires (notamment dans les virages), ou encore à ne plus respecter les distances de sécurité. Ces agissements pourraient clairement vous poser problème, car fatalement, si on baisse notre vigilance en tant que motard, on augmente le risque d’accident

Pauses physiques et pauses ludiques lors de sa balade à moto

Pendant une balade à moto, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres pour décider des pauses nécessaires ou des pauses plaisir.

L’environnement peut être plus ou moins difficile. Les suites de lacets en montagne par exemple, sont plus fatigants que les routes droites en plaine. Mais les routes en plaine peuvent aussi être lassantes par leur platitude.

De même, la circulation au milieu d’un trafic intense sur autoroute demande plus de concentration qu’une balade dans la nature. Mais ici, vous devrez faire attention au gibier et la météo qui peut évidemment aussi être un facteur de stress.

Tout dépendra aussi de vous, pilotemoto : votre âge, votre condition physique, votre expérience, votre endurance et vos centres d’intérêts. Certains motards ne s’intéressent qu’à la conduite alors que d’autres profitent au maximum des endroits traversés. 

Si les pauses physiques sont essentielles pour la sécurité, pour délasser vos jambes et votre dos, vous hydrater ou vous sustenter, les pauses ludiques sont fonction de chaque pilote et les deux se combinent très facilement. Le nombre de pauses pendant une balade dépendent aussi grandement du fait d’être en solo ou à deux, voire en groupe où il faudra prendre en compte les besoins et les exigences physiques des uns et des autres.