Quelles sont les parties du corps les plus sollicitées quand on fait de la moto ?

moto-position

Un bon positionnement sur la moto

Piloter une moto ce n’est pas seulement faire appel à des techniques de conduite moto. C’est aussi utiliser son corps pour conduire sa machine.

Quel que soit l’environnement dans lequel on évolue, il est important de savoir placer son regard et positionner son corps sur la moto. Ceci vous permettra des faire des balades ou des déplacements agréables et en toute sécurité.

Les yeux doivent cibler l’endroit où on veut aller. Il faut avoir conscience que ce point évolue en fonction de l’avancement de la moto. C’est surtout en tournant la tête et en bougeant les yeux, qu’on donne les bonnes informations au cerveau pour atteindre l’objectif.

Le bon positionnement sur une moto allie à la fois confort et efficacité. Le motard ou la motarde qui est mal installé sur sa machine va perdre en vigilance et en plaisir de conduite quand son attention est retenue par une gêne ou une douleur. Une mauvaise position génère également des freinages compliqués.

Quelles parties du corps surveiller pour un bon positionnement ?

Pour une conduite à moto fluide, la position des pieds, serrés contre la moto, permet de bien serrer les jambes et les genoux sur le réservoir. Cela permet aussi de garder l’équilibre. Tous les moniteurs moto-école vous le diront : on serre les cuisses contre sa moto. Surtout quand on roule vite. Les cuisses collées au réservoir permettent d’éviter les chutes à moto

Il faut éviter de garder les pieds sur les commandes. On doit être mobile sur la moto et bouger ses pieds pour actionner une commande. C’est la même chose en voiture d’ailleurs, où on ne garde pas son pied sur l’embrayage en permanence.

Les genoux sont aussi garants de l’équilibre de la moto. C’est notamment vrai pendant les manœuvres dans les virages. Ils permettent aussi de maintenir le regard au loin lorsqu’ils sont bien serrés.

Les mains et poignets doivent toujours rester souples pour que les bras et le haut du corps en général soit détendu et mobile. Ça permet de libérer les épaules, les coudes et la nuque.

Toutes les parties du corps sont donc mobilisées pour bien piloter sa moto et ce n’est pas pour rien qu’on dit « faire corps avec sa moto » !