Comment passer les vitesses facilement sur une moto ?

road-trip-moto

La conduite d’une moto impose de changer les vitesses à l’aide d’un sélecteur. Contrairement à la voiture, ces changements de rapports se font avec le pied. Cela peut paraître difficile au début, mais ce geste devient rapidement naturel. Néanmoins, pour apprendre à le maîtriser parfaitement, vous devrez tenir compte du type de transmission présente sur votre bécane.

En effet, une transmission peut être semi-automatique ou manuelle. Pour vous aider à mieux appréhender cet apprentissage, nous avons rédigé une sorte de guide rempli d’informations et de conseils. Ainsi, vous serez prête à vous lancer au guidon de votre deux-roues pour vivre des aventures passionnantes !

La transmission, c’est quoi exactement ?

Sur une moto, la transmission permet de communiquer la rotation du moteur à la roue arrière. En multipliant le couple moteur, elle permet à la moto de passer au delà des résistances qui bloquent son mouvement (le poids, le vent…). C’est grâce à la transmission que la moto peut s’arrêter sans que le moteur ne cale.

La transmission manuelle

Si votre moto intègre une transmission manuelle, vous devrez actionner l’embrayage avec votre main gauche et passer les vitesses avec votre pied gauche à l’aide d’un sélecteur.

La transmission semi-automatique

Il s’agit d’une transmission sans embrayage manuel. C’est toujours le sélecteur qui vous permettra de passer les vitesses, mais vous n’aurez pas besoin d’actionner l’embrayage. Les vitesses ne changeront pas automatiquement, mais leur passage sera facilité.

motorcycle vitesse jpeg

Le passage des vitesses avec une transmission manuelle

Avec une transmission manuelle, vous allez devoir actionner un embrayage avec une main et un levier de vitesses avec un pied.

Pour commencer, prenez le temps de vous habituer aux différentes commandes de la moto. Repérer également la poignée d’accélérateur. Située à droite sur le guidon, celle-ci permet d’augmenter la vitesse de rotation du moteur. Le levier d’embrayage se trouve sur la poignée gauche du guidon. C’est lui qui transférera la puissance du moteur à la transmission.

Vous parviendrez à changer de vitesse en actionnant le sélecteur situé en avant du cale-pied gauche. Voici les étapes détaillées :

  1. Serrez à fond le levier d’embrayage situé à gauche du guidon
  2. Donnez un petit coup d’accélérateur, uniquement si vous souhaitez passer à une vitesse inférieure
  3. Abaissez le sélecteur avec votre pied gauche d’un cran pour passer à la vitesse inférieure ou montez le d’un cran pour accéder à une vitesse supérieure

Comment passer la première vitesse ?

Vous venez de démarrer votre moto, vous êtes donc à l’arrêt, au point mort. La première vitesse est en dessous de ce dernier. Pour la passer et commencer à avancer, il vous suffit donc d’actionner l’embrayage, de baisser le sélecteur d’un cran et de relâcher doucement l’embrayage en même temps que vous accélérez progressivement pour ne pas caler. C’est probablement ce qui arrivera lors des première tentatives. Rassurez-vous, vous y arriverez après quelques essais. C’est un simple coup de main à prendre, comme lorsque l’on passe la première en voiture.

Et les vitesses supérieures ?

Lorsque vous passerez la seconde et les autres vitesses qui suivent, vous serez en train de rouler. À force de pratique, vous déterminerez le moment opportun pour changer de vitesse. Il vous suffira d’actionner à nouveau l’embrayage, de monter le sélecteur d’un cran et d’accélérer.

Comment rétrograder à la vitesse inférieure ?

Viendra le moment où il faudra ralentir et donc rétrograder. Si de la cinquième, vous souhaitez passer à la quatrième, vous commencerez par ralentir, puis par actionner l’embrayage. Avant de relâcher ce dernier, pensez à donner un petit coup d’accélérateur pour éviter que la moto ne fasse un à-coup après le passage de la vitesse inférieure à l’aide du sélecteur. Une fois l’embrayage relâché, vous pourrez réaccélérer pour poursuivre votre route avec une vitesse adaptée.

Comment trouver le point mort sur une moto à transmission manuelle ?

Le point mort est accessible avec le sélecteur de vitesses. Il se situe entre la première et la seconde. Lorsque vous serez à l’arrêt ,en première, avec l’embrayage actionné pour ne pas caler, vous n’aurez qu’à lever légèrement le sélecteur avec votre pied. Ensuite vous pourrez relâcher l’embrayage.

Si vous calez, cela signifie que vous êtes en seconde. Si le moteur continue à tourner, c’est que vous avez bel et bien trouvé le point mort. Une petite astuce pour le trouver plus facilement : avancez légèrement la moto en poussant le sol avec votre autre pied en même temps que vous levez le sélecteur. Ce dernier s’enclenchera plus aisément sur le point mort.

motorcycle selecteur jpeg

Le passage des vitesses avec une transmission semi-automatique

Avec une transmission semi-automatique, il vous suffira de déplacer le sélecteur de vitesse. En effet, l’embrayage sera directement couplé à la boîte de vitesses. Quant à la commande du sélecteur, elle agira sur les deux organes en simultané.

Lorsque vous serez sur votre moto à l’arrêt, vous devrez être au point mort. Vous y parviendrez à l’aide du sélecteur. Pour passer la première vitesse, il vous suffira d’accélérer et d’abaisser le sélecteur d’un cran avec votre pied.

Pour atteindre les vitesses supérieures, vous accélèrerez et monterez le sélecteur d’un cran avec votre pied. Pour rétrograder, il faudra abaisser le sélecteur et accéder ainsi aux vitesses inférieures.

Quelques conseils pour bien piloter une moto à vitesses

Maintenant que vous savez comment passer les vitesses sur une moto, voici quelques conseils qui vous permettront d’apprendre facilement et rapidement à maîtriser votre deux-roues. Sachez que la plupart des motos intègrent une transmission manuelle. Il y a donc de fortes chances que vous ayez à actionner un embrayage pour pouvoir monter ou abaisser le sélecteur avec votre pied.

Pour vos premières tentatives, exercez-vous dans un environnement sûr pour limiter les risques. Une espace plat, sans obstacle est idéal. Ainsi, vous pourrez mobiliser toute votre attention sur le passage de la première vitesse et des suivantes. Prenez le temps de découvrir et maîtriser toutes les commandes.

N’oubliez jamais que le maître mot en moto est l’anticipation ! En effet, votre regard doit être partout pour vous permettre d’anticiper chaque difficulté et de réagir en conséquence.

Concernant les freins, sachez qu’à l’avant, cet élément doit être utilisé avec précaution à grande vitesse. En effet, le frein avant sert à ralentir la moto tandis que le frein arrière est présent pour la stabiliser. Lorsque vous roulerez vite, vous devrez freiner de l’avant de manière progressive pour ne pas vous mettre en danger.

Si vous comptez rouler toute l’année, il vous faudra démarrer votre moto dans le froid. Au moment du démarrage, n’accélérez pas à fond, laissez le moteur chauffer pour ne pas l’endommager.

À présent, vous êtes prête à découvrir les plaisirs des balades en moto ! Mais avant de vous lancer, prenez soin de vous équiper entièrement. La sécurité n’a pas de prix !

Si le sélecteur vous fait mal au pied

On entend souvent des motards et motardes se plaindre du sélecteur qui provoque des douleurs au pied après une longue utilisation. Ceci arrive lorsque la chaussure que vous utilisez n’est pas assez renforcée.

Pour résoudre ce problème, nous vous proposons deux solutions :

La solution pas cher

Dénichez un protège sélecteur, comme ceux présentés ci-dessous, disponibles en mousse ou en caoutchouc pour rendre plus agréable les changements de vitesse.

La solution sur le long terme

Optez pour des chaussures de moto homologuées. Celles-ci sont généralement plus rigides et mieux renforcées, facilitant ainsi l’utilisation du sélecteur. Au-delà de l’aspect pratique, des chaussures de moto homologuées sont souvent renforcées aux malléoles ou aux chevilles et sur le côté du pied, pour une sécurité accrue.

De plus, les chaussures de moto sont de plus en plus stylés, à tel point que certaines passent vraiment inaperçu en ville !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

>