fbpx

L’univers du cuir dans la moto pour femme

cuir femme moto

Le cuir a l’avantage de protéger des frottements et du froid tandis que le textile est, certes, plus confortable, mais moins résistant.

Aujourd’hui, le cuir n’a pas trouvé d’équivalent en matière de sécurité. C’est pourquoi il est très souvent exploité pour confectionner les différents équipements de moto.

Nous avons rédigé cet article pour vous en apprendre davantage sur cette matière à la fois chaude et robuste. Ainsi, les différents types de cuirs, leurs caractéristiques et les équipements exploitant cette matière n’auront plus de secrets pour vous !

D’où vient le cuir ?

Le cuir est une peau animale rendue imputrescible grâce à un procédé de tannage. Ce dernier consiste à transformer une peau raide et putrescible en deux matières souples. En effet, du cuir et de la fourrure sont obtenus à l’issue de cette étape.

Il y a bien longtemps que les Hommes utilisent la peau animale pour se vêtir. Le cuir n’est autre que la toute première matière exploitée pour l’habillement !

La valeur réelle et les avantages de cette matière robuste et chaude ne fussent considérées qu’à l’époque de l’Egypte antique. Elle est, depuis, considérée comme un textile noble. Aujourd’hui, il existe une grande quantité de cuirs différents qui possèdent tous des propriétés et qualités différentes.

Les différents types de cuir

Les différents cuirs se classent parmi plusieurs familles qui possèdent, chacune, des caractéristiques spécifiques.

Le cuir de vachette

Il s’agit de la peau récupérée sur les bovins adultes. Plus épaisse que celle du veau, elle est également plus résistante. La face extérieure de la peau (le côté fleur) est brillante et unie. Réputé et très employé pour la confection d’équipements de moto, ce cuir est moins coûteux que le cuir d’agneau ou de veau. C’est en termes d’esthétique qu’il se fait devancer. En effet, cette matière n’est pas réputée pour sa finesse comparée au cuir de veau. Cette peau épaisse et lisse a tendance à se patiner au fil du temps pour aboutir à un aspect plus grossier que les cuirs nobles.

Néanmoins, les blousons et pantalons de moto femme et homme conçus en cuir de vachette seront particulièrement chauds et résistants !

Le cuir de veau

Il s’agit d’un cuir de qualité ! Beau, coûteux et tendance, il est souple et brillant. Sa peau lisse fait de lui une matière idéale pour confectionner des manteaux et des vestes. Selon les traitements subis en tannerie, ce cuir peut aboutir à différents aspects : fin ou épais, suédé, grainé…

Contrairement au cuir de vache épais très prisé en cordonnerie, le cuir de veau, plus fin, n’est pas adapté à la confection de chaussures.

Le cuir d’agneau

Il s’agit d’un cuir réputé ! Puisqu’il s’agit d’une peau prélevée sur un animal très jeune, elle s’avère particulièrement souple. Ainsi, ce cuir malléable est idéal pour confectionner des vêtements. Les fabricants obtiennent des vestes et des pantalons souples et confortables. Le cuir d’agneau est également convoité pour la fabrication de sacs et de gants.

Qualitatif, son appellation est contrôlée et son prix élevé. Peu épais, il n’intervient pas ou peu dans la fabrication des chaussures.

Le cuir de mouton

Le cuir de mouton est proche du cuir d’agneau. Sur tréteau, ces deux matières sont difficiles à différencier. Au delà de 3 mois, l’agneau est considéré comme un mouton. En fait, c’est l’âge de l’animal qui influe sur l’aspect et l’appellation des cuirs.

Le cuir de mouton est légèrement plus épais que le cuir d’agneau, mais son grain est plus prononcé. Ces deux matières sont utilisées de la même manière. Ils servent à la fabrication de gants, d’accessoires de maroquinerie et de vêtements. Moins onéreux que le cuir d’agneau, le cuir de mouton garde parfois sa laine pour concevoir des vêtements ou des chaussures chauds pour l’hiver.

Le cuir de buffle

Grainé, le cuir de buffle possède un relief naturel. Plus noble que le cuir de vachette, il s’avère également très résistant. Onéreux car rare, le cuir de buffle peut subir différents traitements pour aboutir à différentes transformations. Ses degrés de souplesse et de solidité varieront selon les traitements réalisés. À savoir que le cuir de buffle est très convoité dans l’univers de la maroquinerie.

Le cuir de porc

Très épais et résistant, le cuir de porc arbore une couleur claire. Poreuse, cette matière est peu qualitative. Moins résistante à long terme que les autres cuirs, cette matière ne se démarque que par son coût très accessible. Elle est utilisée pour fabriquer des vêtements ou des accessoires de maroquinerie.

Le cuir de chèvre

Résistant et souple, le cuir de chèvre est très présent dans l’univers de l’équipement moto. Son côté fleur se dote d’un grain naturel suggérant son excellente robustesse et son aspect authentique. Plus fin que le cuir de vachette, mais plus épais que le cuir d’agneau, le cuir de chèvre allie brillamment résistance à l’abrasion et souplesse. Il aboutit à des équipements de moto confortables qui n’entravent pas la liberté de mouvement des pilotes.

De plus, il est moins onéreux que les cuirs de veau et de buffle.

Le cuir de cheval

Cette matière est peu exploitée en France. C’est un cuir très difficile et long à travailler. Avez-vous déjà entendu parler de cordovan ? Il s’agit d’un type de cuir à l’aspect brillant et de couleur brun rouge réalisé à partir de peaux de chevaux. Le cuir récupéré dans la couche sous-cutanée de la croupe du cheval subit un long tannage végétal pour aboutir à un cuir brillant et hautement résistant.

Le cordovan est un cuir rare et onéreux. En effet, la partie récupérée sur un cheval ne permettra de fabriquer qu’une seule paire de chaussures ! Noble et qualitatif, ce cuir est prisé en cordonnerie et en maroquinerie.

Le cuir de kangourou

Il ne s’agit pas du cuir le plus populaire, mais il présente des caractéristiques très intéressantes. Hautement résistant, noble et souple, il s’avère être la matière de référence pour la confection des chaussures des grands joueurs de football. Affiné sans perdre en qualité, le cuir de kangourou intervient dans la fabrication des équipements de moto. Il est également présent dans les univers de l’escalade et de la maroquinerie. Parce qu’il s’agit d’un cuir souple, il garantit un haut niveau de confort !

Le simili-cuir ou cuir synthétique

Le simili-cuir est une matière textile enduite de plastique. C’est une matière entièrement synthétique qui prend l’apparence du cuir véritable. En termes d’esthétique, le cuir synthétique est très intéressant car il imite à la perfection les différents grains et la brillance d’une matière noble. Mais en matière de longévité et de résistance à l’abrasion, il n’est pas en mesure d’égaler un véritable cuir.

Néanmoins, le simili-cuir résiste mieux à l’humidité et à l’eau ! Certains équipements de moto associent cuir véritable et cuir synthétique pour bénéficier des meilleurs atouts de ces deux matières.

Le cuir végétal

Il s’agit bel et bien d’une peau d’animal, mais dont le traitement est spécial. Les procédés de tannage exploitent des produits naturels issus de végétaux. L’étape du tannage des autres cuirs repose quant à elle sur l’utilisation des métaux lourds. Lorsqu’il exploite des végétaux, le tannage s’avère beaucoup plus long, compliqué et coûteux. Mais ce procédé est aujourd’hui un gage de qualité et intervient de plus en plus souvent dans les tanneries.

Attention, cuir végétal et éco-cuir sont deux matières bien différentes.

L’éco-cuir ou cuir vegan

Il ne s’agit pas de cuir à proprement parler puisque l’éco-cuir n’est pas une peau d’animal. C’est une matière textile conçue à partir de fibres végétales. Liège, coton, lin ou chanvre peuvent être exploités pour aboutir à un cuir vegan. Il est évident que ce dernier n’a pas vocation à protéger les motards mais plutôt à proposer une alternative aux personnes qui souhaitent agir en faveur de la vie animale.

femme habillée en cuir sur une moto

Les appellations du cuir et leurs caractéristiques

Les cuirs subissent différents traitements qui définissent leur aspect. Cuir pleine fleur, cuir plongé, cuir foulonné, nous allons vous décrire les caractéristiques de chacune de ces appellations.

Le cuir pleine fleur

Le cuir pleine fleur a conservé sa surface supérieure intacte. C’est une zone de peau animale présentant une grosse densité de fibres. Ainsi, le cuir pleine fleur est particulièrement résistant, doux et agréable au toucher. À long terme, il présentera une surface plus homogène et plus agréable. Contrairement aux cuirs à fleur corrigée, le cuir pleine fleur n’est pas poncé pour masquer ses aspérités. Ses propriétés et sa tenue dans le temps ne seront donc pas altérées.

Même hautement qualitatif, un cuir pleine fleur préservera donc ses aspérités. Des petites cicatrices, des piqûres d’insectes, des rides naturelles ou des égratignures feront de chaque cuir une pièce unique et authentique. Le tanneur tentera d’ailleurs de valoriser ces petites aspérités pour aboutir à un cuir parfaitement fini.

Les cuirs pleine fleur ne sont autres que la référence du cuir naturel ! Traités par une finition aniline, un produit dérivé du nitrobenzène, ils arborent une belle patine dans le temps, c’est à dire un bel aspect et une belle coloration.

En bref, le cuir pleine fleur est une matière haut de gamme extrêmement résistante. Il aboutit à des blousons de moto femme garants d’une haute résistance à l’abrasion et agréables au toucher.

Le cuir fleur corrigée

Le cuir fleur corrigée a fait disparaître ses aspérités grâce à un procédé de ponçage réalisé par le tanneur. L’excès de fibres est alors éliminé pour laisser place à une matière moins élastique, moins robuste et moins épaisse. Le grain obtenu offre une certaine finesse.

En termes de résistance à l’abrasion, le cuir fleur corrigée n’est pas en mesure d’égaler le cuir pleine fleur. Seul ce dernier pourra vous offrir un blouson de moto garant d’une robustesse accrue et d’une excellente longévité.

Le cuir foulonné

Le cuir foulonné subit un procédé de finition veillant à assouplir sa peau pour lui offrir un aspect finement texture ou veiné. C’est en battant et en brassant les peaux dans un foulon que l’on parvient à les assouplir. Le foulon est une sorte de moulin hydraulique spécialement conçu pour cet usage.

Le grain obtenu est quasiment parfait ! Vous reconnaîtrez le cuir foulonné à sa texture qui attire le regard. Prisé pour son élégance, ce type de cuir parvient à conserver une certaine robustesse.

Le cuir plongé

Également appelé cuir aniline, le cuir plongé nécessite des peaux sans défauts. Plongé dans un bain de teinture, il obtient sa belle coloration. Il ne se recouvre d’aucune autre surface de finition. Ainsi, le cuir respire et se patine au fil du temps. Son aspect au toucher est agréable.

Les blousons de moto en cuir plongé sont des équipements haut de gamme qui affichent un coût relativement onéreux.

Le cuir pigmenté

Le cuir pigmenté est traité avec des colorants opaques. Ainsi, les imperfections de la peau sont masquées. Il en résulte une apparence du cuir brillante et parfaitement homogène. De plus, ce traitement optimise sa résistance. Souvent, le cuir pigmenté sert à concevoir des blousons de moto imperméables.

Les équipements moto femme exploitant du cuir

Qui dit moto dit équipement spécifique robuste, homologué et durable ! Voici les différents équipements dont la conception exploite du cuir.

Le blouson de moto femme

Le blouson de moto vous protège du froid, mais vous offre également une protection efficace en cas de chute. Pour bénéficier d’un niveau de confort optimal et d’un degré de sécurité accru, le cuir est-il indispensable ? Nous allons tenter de répondre à cette question en étudiant les avantages et les inconvénients de cette matière ainsi que ceux du textile.

Protection

En termes de protection, le cuir semble être la meilleure alternative. En effet, cette matière possède des qualités naturelles que le textile n’est pas en mesure d’égaler. Hautement résistant à l’abrasion et aux déchirements, les blousons en cuir affichent une épaisseur minimum de 0.8 mm et des coutures renforcées. Même si le textile est aujourd’hui en mesure d’afficher une haute résistance à l’abrasion grâce à de nombreuses technologies, il aura tendance à se déchirer là ou le cuir ne fera que se râper.

Confort

En termes de confort, le cuir n’offre pas toujours la meilleure alternative. En effet, vous aurez plus de mal à supporter la chaleur dans un blouson en cuir que dans un blouson en tissu. Cependant, certains modèles en cuir intègrent des zips de ventilation ou proposent des version perforées pour optimiser votre niveau de confort. Si les textiles du type mesh respirants et légers semblent idéals pour la confection des blousons été, ils ne pourront équiper les motards qui roulent sur des circuits.

Pendant la saison hivernale, le blouson en cuir est intéressant car chaud, il peut être imperméabilisé. Cependant, seuls des textiles spécifiques tels que le gore-tex présentent une étanchéité parfaite. Concrètement, le blouson en cuir imperméabilisé ne vous offrira pas une protection contre les intempéries aussi efficace que celle offerte par les matières textiles telles que le gore-tex. En termes de confort thermique, les blousons textiles offrent de brillantes alternatives. Attention, un blouson en cuir réellement chaud devra intégrer une doublure thermique textile pour être en mesure de vous protéger efficacement du froid.

Du côté de la souplesse, les blousons en cuir sont parfaitement en mesure de rivaliser avec les modèles textiles. Le cuir de chèvre, par exemple, est réputé pour sa souplesse. Des inserts textile stretch viennent se placer à des endroits stratégiques pour préserver votre liberté de mouvement de manière à optimiser votre confort. Ainsi, vous parviendrez à allier brillamment les notions de confort et de sécurité.

Design

Si les blousons moto textiles peuvent afficher tous les styles, il en va de même pour les blousons en cuir. De nombreuses versions route, urbaines et des coupes sportives vous permettront de trouver le modèle idéal ! Des designs vintage et des cuirs à l’aspect vieilli vous permettront de cultiver un style rétro au guidon de votre bécane !

 

blouson-moto-femme-cuir-noir

Les gants de moto femme

Le port de gants de homologués est obligatoire en moto. Ces accessoires peuvent être faits de textile ou de cuir. Renforcés et coqués, ils sont spécialement conçus pour assurer la protection de vos mains en cas de choc ou de glissade.

Les points forts des gants de moto en tissu sont la légèreté et la souplesse. Les modèles en cuir se démarquent quant à eux par leur niveau de résistance à l’abrasion. Quelle que soit sa composition, le gant doublé sera plus confortable car plus chaud et plus résistant au vent et à la pluie.

Si vous circulez uniquement en ville pour effectuer des petits trajets, vous pourrez opter pour des gants de moto en textile simples. Légers, confortables et peu onéreux, ils seront en mesure de vous protéger efficacement des intempéries, mais moins des chocs.

Pour bénéficier d’une protection accrue contre les chocs, vous devez opter pour une paire de gants de moto homologuée femme en cuir. En effet, cette matière est la plus à même de protéger vos mains en cas de chute. Hautement résistante à l’abrasion, elle résistera mieux aux frottements sur le bitume. À savoir que les mains sont souvent la première partie du corps à toucher le sol lors d’une chute.

Différents types de cuir permettent aux gants de se destiner à une utilisation selon les saisons. Des doublures confort, thermiques et/ou imperméables optimiseront le niveau de confort. La souplesse est également importante pour bénéficier d’une bonne préhension des commandes et pour préserver une pleine liberté de mouvement. Réputé pour sa souplesse, le cuir de chèvre aboutit à des gants hautement résistants à l’abrasion et réellement confortables.

gants-helstons-side-girl-ete-camel-gant-moto-vintage-femme

Le pantalon de moto femme

Le cuir reste, encore et toujours, la matière incontournable pour tous les équipements de moto y compris pour le pantalon ! Conçu dans cette matière, ce dernier vous protégera du frottement sur le bitume en cas de chute, vous isolera du froid et vous protégera de la pluie s’il est imperméabilisé. De plus, le pantalon de moto en cuir promet une excellente longévité !

En hiver, vous pourrez porter une sorte legging sous votre cuir pour rouler au chaud. Vous pourrez également y insérer des protections spécifiques pour bénéficier d’un niveau de sécurité accru. Même si le pantalon en cuir est moins confortable en été, il intègre des doublures textiles respirantes pour limiter la transpiration et favoriser son évacuation.

Le pantalon de moto textile allie également confort et protection. Mais il est parfois moins convaincant en matière d’esthétique. Certains modèles ressemblent aux pantalons que l’on porte aux sports d’hiver. S’ils passent inaperçus en moto, ils offrent un style plutôt décalé dès que vous marchez dans la rue. Néanmoins, en y consacrant un budget plus important, vous aurez accès à différents styles, couleurs et coupes. En outre, vous bénéficierez de précieux avantages offerts par des technologies révolutionnaires. Le tissu Cordura, par exemple, est un textile synthétique respirant, robuste, léger et hautement résistant à l’abrasion. S’il n’égale pas le niveau de résistance du cuir pleine fleur, il dépasse largement celle du nylon !

Le pantalon de moto en tissu est avantageux en termes de confort car il sait s’adapter à toutes les saisons. Léger et respirant, il est plus confortable que le cuir en été. En hiver, il ajoute sa doublure thermique amovible pour répondre à vos exigences.

Les bottes de moto femme

Les bottes de moto doivent être soigneusement choisies pour protéger vos pieds des chocs et des intempéries. Mais elles doivent également répondre à vos exigences esthétiques et, surtout, satisfaire vos attentes en termes de confort.

Dans l’univers des chaussures de moto, c’est, encore une fois, le cuir qui est roi ! Les bottes moto faites de cette matière naturelle offrent une protection optimale car elles maintiennent et protègent parfaitement la cheville. Épais d’au moins 1 mm, le cuir pleine fleur de vache s’avère être le plus convaincant en termes de protection. En effet, les bottes ne nécessitent pas le même degré de souplesse qu’un gant pour lequel je vous conseille le cuir de chèvre bien plus souple.

En revanche, c’est le caoutchouc qui vous offrira des semelles épaisses, antidérapantes et souples.

bottes-femme-moto-talons-Yu-Rock-WP-brown

Comment entretenir son cuir moto ?

L’équipement de moto en cuir est authentique, hautement résistant à l’abrasion et à l’usure. Mais il perdra rapidement son éclat s’il n’est pas soigneusement entretenu. En portant une attention toute particulière à cette matière “vivante”, vous allongerez la durée de vie de vos équipements. Voici quelques précieux conseils pour protéger vos cuirs moto :

Le blouson, le pantalon et la combinaison de moto en cuir

Pour nettoyer ces différents équipements de manière respectueuse, vous devez éviter tous les types d’éponges abrasives. Privilégiez plutôt les chiffons microfibre. En outre, vos cuirs doivent être conservés dans un endroit sec et aéré pour éliminer les risques de moisissures.

Ces trois équipements de moto doivent faire l’objet d’un entretien régulier. Conservés à l’abri de la lumière, ils devront également se trouver à bonne distance des sources de chaleur. Pour les nettoyer, vous pouvez opter pour des kits d’entretien spécifiques. Les plus efficaces nettoient le cuir tout en l’hydratant pour préserver son aspect neuf plus longtemps.

Un nettoyage complet comporte plusieurs étapes :

  • positionner le vêtement sur l’envers,
  • enlever toutes les protections,
  • nettoyer la doublure avec un chiffon ou une éponge humide,
  • appliquer un produit spécifique lavant et hydratant sur le cuir,
  • sécher soigneusement pour ne pas laisser de résidus d’humidité.

Les gants de moto en cuir

Des gants en cuir non équipés d’une doublure s’entretiennent comme suit :

  • recouvrir ses mains d’une crème hydratante,
  • enfiler ses gants,
  • appliquer la même crème hydratante sur la paume des gants,
  • frottez vos mains recouvertes des gants pour bien faire pénétrer la crème dans le cuir.

Ainsi, la crème recouvrira toute la surface des gants.

Les gants de moto équipés d’une doublure n’imposent qu’une hydratation extérieure. Encore une fois, un entretien régulier et soigné vous permettra de prolonger la durée de vie de votre équipement.

Les chaussures et bottes de moto en cuir

Des chaussures ou bottes de moto en cuir véritable nécessitent un entretien régulier. Bien sûr, si vos équipements sont faits de cuir synthétique, aucun entretien ne s’impose. Avec des produits d’entretien spécifiques, crèmes et produits de nettoyage, vous laverez et nourrirez vos chaussures et bottes en cuir. Ainsi, vous préserverez leur aspect neuf durablement et prolongerez leur durée de vie.

Utilisez un chiffon microfibre pour dispenser un nettoyage respectueux. Si vous ne souhaitez pas acheter de produit, vous pouvez utiliser de l’eau tiède. N’oubliez surtout pas de sécher vos chaussures. Si vous le souhaitez, vous pouvez achever la séance d’entretien en appliquant un produit imperméabilisant à l’aide d’un chiffon doux.